REVELATIONS : SELON DES DOCUMENTS DECLASSIFIES, LA CIA FINANCAIT LE NARCOTRAFIC MONDIAL

.L’histoire des relations entre l’Agence Centrale d’intelligence étasunienne et le narcotrafic a commencé dans les années 70 et a trouvé son point culminant dans les années 90.Selon un article publié par Cubadebate que nous traduisons rapidement.Notons qu’il s’agit de documents déclassifiés et donc appartenant au passé et que rien ne porte sur la situation actuelle bien que les spécialistes laissent entendre qu’encore aujourd’hui l’élite des Etats-Unis et de l’Amérique latine continue à bénéficier du trafic de drogue.(note de danielle Bleitrach)

Plus de 8.000 documents du gouvernement fédéral déclassifiés par l’ Acte d’Information Publique ont révelé les détails de ses liens controversés. Des rapports sur la décade 1980 montrent que pour contrecarrer la présence des Soviétiques en Afghanistan , les Etats-Unis ont consacré plus de 2.000 millions de dollars dans le financement de la résistance afghane par le trruchement des cartels de drogues. les mêmes documents indiquent que la CIA aussi était en relation étroite avec les narcotrafiquants latinoaméricains?

 » Dans le scénario étasunien, l’argent de la drogue provenait du cone sud et se convertissait en argent légal à Wall Street. dans le scénario lantinoaméricain, ce même argent, une fois blanchi, retournait à la région en forme de fonds pour les paramilitaires, explique l’ex-agent fédéral Michaël Ruppert.

En plus, la destabilisation des gouvernements et révolutions en Amérique latine n’étaient pas les uniques objectifs de l’Agence d’intelligence des étasunis: étaient également victimes de la CIA les mouvements sociaux aux Etats-unis mêmes. L’agence cherchait à déconsidérer les leaders qui luttaient pour les droits civils avec le but de prévenir les transformations du contexte idéologiques, l’intégration raciale, la justice et d’autres projets.

« Le Gouvernement voulait que nous agissions comme mercenaires contre nos pripres communautés. Ils nous ont utilisés comme des flics pour intimider les radicaux ou à tous ceux qui s’opposaient au Gouvernement fédéral »,  rappelle l’imam Abdul Alim Musa.

A ce moment là, le président Ronald Reagan et George Bush  père ont promu la doctrine de la ‘ Lutte contre les Drogues ‘, mais selon les experts ce critère a apporté plus de problèmes que de solutions.

Comme le pense Bruce Bagley, l’expert en affaires latino-américains de l’Université de Miami, la plupart des luttes contre les drogues participait  d’une stratégie d’échec; au lieu de diminuer le trafic de stupéfiants, cela l’a augmenté. Dans des pays comme la Colombie et le Mexique la violence entre les cartels cause des milliers de morts chaque année; et les EU. le nombre de ceux qui sont en addiction aux drogues ont augmenté. De plus, le blanchiment  d’argent a laissé un sillage de corruption et des fonds de provenance douteuse partout.

Par ailleurs, les recherches sur le   sujet remarquent que de nos jours les opérations sophistiquées financières pour cacher en le divisant le fruit du blanchiment de l’argent sont un phénomène fondamental. Ces procédures se servent des outils technologiques comme Internet pour envoyer des fonds d’un compte à l’autre sans des contrôles stricts, en s’assurant de ce fait l’impunité.

La Commission de Juristes pour la publication de rapports sur le trafic de stupéfiants estime qu’annuellement les EU. blanchissent plus de 100.000 millions de dollars en provenance du trafic de  drogues. La documentation suggère aussi qu’une bonne partie de l’élite économique, en Amérique latine et dans les États-Unis, continue  aujourd’hui de bénéficier du trafic de  drogues.

(Pris sur Actualiad RT)

Un commentaire

  1. Ce n’est pas une révélation mais un secret de polichinelle…Beaucoup savent que sans l’implication
    de politiciens le commerce de la drogue ne pourrait pas
    prospérer. Cela a commencé avec la guerre de l’opium
    qui fit 150.000.000 de morts en Chine au XIXème siècle.

    Le commerce ne s’est jamais tari. D’origine anglo-saxonne
    tout comme la pluplart des paradis fiscaux qui abritent
    les recettes de ce commerce honteux.D’ailleurs la mafia
    d’en haut à besoin de celle d’en bas pour développer son
    réseau de distribution. Cela explique aussi pourquoi nous
    avons 800 zones de non droit dans toute la France dans
    lesquelles la police ne rentre plus…Il y a donc bel et
    bien collusion entre les narcotrafiquants et les politiques
    qui ne font rien qui vaille pour stopper ce traffic…juste
    une peu d’effet d’annonce quand les douanes interceptent
    quelques tonnes de cocaïne alors que des centaines d’autres
    passent ailleurs…


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s