Déclaration du Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme

source : Alger Républicain

Les communistes algériens expriment leur solidarité avec la population de Bahreïn qui se soulève contre la monarchie à la botte de l’impérialisme américain et européen.

Le régime monarchique soutenu à bourse déliée par les puissances impérialistes a réagi violemment pour disperser les manifestants pacifiques regroupés sur la Place de la Perle. De nombreux morts et des dizaines de blessés sont à déplorer.

Obama et les responsables de l’Union européenne font mine de s’inquiéter de la situation. Ils affirment qu’ils sont « contre l’usage de la violence » pour réprimer les manifestants. Mais ils tiennent un double langage. En public ils prétendent qu’ils sont pour le dialogue. Ils ne peuvent évidemment continuer à manifester ouvertement leur appui à cette monarchie.

Dans les faits ils encouragent le régime monarchique à réprimer le soulèvement en attendant de trouver d’autres moyens de rechange pour sauver leur système de quadrillage et de domination dans la région. Ils laissent le soin à leurs autres marionnettes dans la région pour accomplir à leur place cette sale besogne.

Dans ce but, les monarchies du Golfe ont convoqué de toute urgence le Conseil de coopération du Golfe (qui regroupe Bahreïn, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Oman, le Qatar et le Koweït). Pour montrer qu’elle est capable de venir à bout toute seule de ce soulèvement, cette sainte-alliance réactionnaire a déclaré son rejet des « ingérences extérieures » ! Elle a décidé de soutenir la monarchie de Bahreïn sur tous les plans, y compris sur celui de la défense. Il y a tout lieu de craindre une répression féroce à »huis clos« , d’autant que les médias des États impérialistes insistent lourdement sur le conflit confessionnel sunnites-chiites et suggèrent »la main de l’Iran » pour légitimer cette répression.

Bahreïn est une place forte de l’impérialisme dans la région. Ce pays a été transformé en siège du quartier général de la 5e flotte américaine pour tenir en respect tous les peuples de la région et s’il le faut réduire en cendres sous une pluie de missiles tout peuple qui désirerait rompre avec le système de domination impérialiste et ses créatures honnies. La police de la monarchie est entraînée par la France, soi-disant pour « aider au maintien de l’ordre » par des méthodes « douces », en fait pour écraser les révoltes d’une population réduite à plus de 80% à la misère et à une vie végétative. Le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn a été reçu tout récemment en grande pompe à Paris. Le régime monarchique est armé jusqu’aux dents par les USA pour briser toute révolte populaire.

Les ressources de l’État auraient pu être utilisées pour résoudre les problèmes du chômage et de la misère mais elles sont gaspillées dans l’entretien d’une armée de répression avec la bénédiction des pays impérialistes maniant avec hypocrisie les phrases sur la démocratie et les droits de l’homme. Si cela avait été vrai, ils auraient depuis longtemps précipité la chute d’un tel régime en le privant de tout soutien financier et militaire et en interdisant de visite ses dirigeants aux USA et dans les pays de l’Union européenne comme ils ont l’habitude de le faire avec les États qui leur résistent. Mais ils préfèrent prolonger indéfiniment la vie d’un régime moyenâgeux rejeté par l’écrasante majorité de la population.

Encore une fois l’impérialisme, qu’il soit américain, européen et franco-allemand, montre sa nature véritable. Ses objectifs sont de soutenir les cliques réactionnaires qui jouent le rôle de gardes chiourmes régionaux pour empêcher les peuples de contrôler leurs richesses naturelles afin de se développer de façon indépendante dans la voie du progrès social. Quand ces régimes sont discrédités et contestés, les puissances impérialistes s’emploient, pour perpétuer leur domination, à remplacer les marionnettes vomies par de nouvelles figures plus ou momentanément présentables.

C’est ce genre de solutions qu’elles tentent d’imposer en Tunisie, en Égypte et partout où leurs hommes de main sont en difficultés face aux conséquences de la crise mondiale du système capitaliste et au nouvel éveil des peuples écrasés sous la dictature des monarchies vermoulues et des bourgeoisies compradores réactionnaires inféodées à l’impérialisme.

Les communistes algériens souhaitent que les forces patriotiques anti-impérialistes de Bahreïn arrivent à conduire le soulèvement populaire en vue de l’instauration d’un régime républicain.

Les peuples ne se laisseront pas tromper par les belles phrases « démocratiques » sans cesse serinées par les États impérialistes et leurs idéologues. Ils doivent compter sur leurs propres forces pour l’avènement d’États démocratiques de progrès au service de ceux qui produisent les richesses. C’est de leurs luttes que surgiront des États qui mettent fin au pillage de leurs ressources par l’impérialisme et manifestent leur solidarité active avec la lutte de tout peuple résolu à en finir avec un ordre basé sur l’exploitation et les inégalités.

Quiconque prétend défendre la démocratie dans son pays en cherchant l’appui des USA ou de l’Union européenne ment à son peuple et ne fait que manœuvrer en cachette pour remplacer une domination par une autre.

.

Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme (PADS)

19 février 2011

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s