Japon: Une chaîne humaine de 17 000 manifestants, sur plus de 10km de long, pour le retrait des bases américaines d’Okinawa

 Une chaîne humaine de 17 000 manifestants, sur plus de 10km de long, pour le retrait des bases américaines d’Okinawa Article d’Akahata, quotidien du Parti Communiste Japonais, datant du 17 mai Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net

Le 16 mai, près de 17 000 personnes ont bravé la forte pluie et les vents violents, et encerclé la Base Aérienne des Marines Américains de Futenma avec une « chaine humaine », appelant au retrait de la base et s’opposant à sa relocalisation dans l’île d’Okinawa. Les participants ont tenu des pancartes et des banderoles où on pouvait lire: « Nous n’accepterons jamais une nouvelle base américaine à Henoko! Premier Ministre Hatoyama, tenez votre promesse! »

Les maires de sept villes, y compris le maire de Ginowan Iha Yoichi et celui de Nago, Inamine Susumu, ont participé pour la première fois à la « chaîne humaine ».

 Iju Tadayuki, qui est un candidat soutenu par les forces progressistes à Okinawa pour les prochaines élections pour la Chambre des Conseillers (le Sénat) a également participé à l’action.

Lors d’un rassemblement devant la base de Futenma, le député communiste Akamine Seiken a déclaré: « Notre forte solidarité mettra la pression sur les gouvernements Japonais et Américains et contribuera à initier le retrait inconditionnel de la base de Futenma ».

Une participante de 34 ans, mère de quatre enfants, a affirmé: « Il n’y a pas de place pour une nouvelle base Américaine à Okinawa, je veux que le premier ministre Hatoyama tienne sa promesse. »

Ce même jour, après la « chaîne humaine », Iha Yoichi, maire de la ville de Ginowan qui abrite la base de Futenma et le maire de Nago, ville candidate pour la re-localisation de la base, Inamine Susumu ont rendu une déclaration commune s’opposant au déplacement de la base de Futenma au sein de l’île d’Okinawa. « Pour les citoyens des villes de Nago et de Ginowan et pour les générations futures, nous devons réussir à construire Okinawa sans bases militaires afin que son peuple puisse y vivre en paix », la déclaration exige des gouvernements Japonais et Américains qu’ils abandonnent leur projet de transférer la base de Futenma au sein de la préfecture (équivalent des départements en France), qu’ils annoncent la fermeture immédiate et le retrait de la base, qu’ils réduisent le fardeau que représente pour Okinawa les bases américaines.

Iha Yoichi a conclu: « Si le gouvernement projette de construire une autre base Américaine à la place de celle qu’ils vont fermer, alors le fardeau qui pèse sur les épaules du peuple d’Okinawa restera le même »

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s