l’histoire du sac du Palais d’Eté par Bernard Brizay

sac-palais-ete1Le Palais d’Eté avait été aménagé en 1750 par l’empereur Qianlong qui en fit une résidence somptueuse pour sa mère. Situé dans un cadre exceptionnel, entre lac et collines, orné de magnifiques jardins, ce Palais d’été s’ajoutaient à d’autres palais impériaux qui existaient là depuis le XII ème siècle. Mais il était particulièrement extra-ordinaire. Cependant, le Palais d’Eté fut détruit à deux reprises, une première fois en 1860 par les troupes anglo-françaises, puis une deuxième fois en 1900 par la coalition des huit puissances.

Pour évoquer le sac du Palais d’été en 1860, resituons brièvement le contexte : Vers 1850, l’Empire chinois était le plus grand empire du monde. Il était gouverné par une dynastie Mandchoue. Mais cet empire manquait d’unité. Depuis le XVI ème siècle, les chinois avait accueilli les marchands portugais, puis, au XVII ème, les Jésuites. Cependant, le christianisme était officiellement interdit au début du XIX ème siècle. Quant aux rapports commerciaux entre chinois et européens, ils se limitaient à troquer l’opium contre la soie et le thé. La décision du gouvernement chinois d’interdire la vente de l’opium a amené l’Angleterre et la Chine à « la guerre de l’opium » entre 1840 et 1842.

Au « traité de Nankin » de 1842, les Anglais s’étaient fait reconnaître la possession de Hong Kong et le droit de commercer dans cinq ports avec de nombreux privilèges. Mais l’opium restait l’enjeu majeur. La France, elle, se fit reconnaître le droit de construire dans ces cinq ports, des églises, des hôpitaux, des écoles et des cimetières et elle fit tolérer la religion chrétienne dans tout l’empire.

Des traités furent signés pour protéger le « commerce » de l’opium. Des traités que les chinois appelaient « traité inégal »… Un deuxième « traité inégal » fut ainsi signé en 1858 à Tientsin. Onze ports supplémentaires furent ouverts et les douanes placées sous l’autorité de l’Occident. Les missionnaires catholiques et protestants reçurent l’autorisation de s’implanter à l’intérieur du pays. Ils ne se déferont jamais de l’accusation d’être venus en même temps que les camions militaires…

Quelques mois plus tard, Pékin viole le traité de Tientsin, des négociateurs anglais et français sont torturés et assassinés. Les Anglais et les Français montent une expédition contre Pékin, et le 13 octobre 1860, aux dragons de papier agités par la population, ils opposent des obus et des tirs de canon.

Cinq jours après, les troupes d’invasion sont lâchées dans le Palais d’Eté. Elles saccagent et incendient le fameux « Jardin où l’on cultive la concorde », le Yuanming yuan, et aussi, parmi les nombreux bâtiments du Palais, une réplique de Versailles bâtie par les jésuites français. Les soldats, stupéfaits devant la richesses qu’ils pillent, trouvent intacts, dans le tas, la plupart des présents offerts par les occidentaux.

« L’occident détruit l’Occident, tout autant que l’Orient, analyse Alain Peyrefitte dans son ouvrage l’Empire immobile. Surtout, il détruit pour longtemps les chances d’échanges amicaux qui eussent permis une fertilisation croisée entre les deux bouts du monde ».

L’émission ici proposée vous permet d’entendre des extraits rédigés par Victor Hugo, Pierre Loti et Pierre-Jean Rémy.

Pour revivre en détails le Sac du Palais d’Eté, écoutez l’émission « Un jour dans l’Histoire » avec Bernard Brizay.
Trois auteurs majeurs, tous trois membres de l’Académie française, émus par le sac du Palais d’Eté, ont a consacré à cet épisode des pages émouvantes : Victor Hugo, Pierre Loti et Pierre-Jean Rémy
Référence : FOC035
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/Trois-auteurs-de-l-Academie.html
Date de mise en ligne : 11 mai 2006

Après émission sur le palais d’été et sur la Chine qui nous a donné l’occasion d’entendre de fort beaux morceaux chosis de nos écrivains du temps où la France avait de véritables intellectuels, des gens passionnés de connaître dans le temps et dans l’espace, des boulimiques d’oeuvres et de sensation, une esthétique encore éthique à force d’exigence, de travail, de solitude, elle était parfois conformiste  mais j’en viens à regretter l’académisme. Moi qui ai tant aimé les ruptures, les dénonciations du ron ron bourgeois dans la création, je me dis que l’académisme savait encore se distinguer des pilleurs… Aujourd’hui il n’y a plus que cirque médiatique où sont pris pour des connaisseurs  des arrogants marchands d’eux-mêmes et des autres, de minables provocateurs incultes, qui ont réussi à transformer les Lumières et les droits de l’homme en pantalonnade égotiste comme ce paltoquet de Pierre Bergé… Parce qu’il faut lire le texte sur la révolte du sentiment national face aux deux sculptures que j’ai inscrit sur ce site: j’en retiens deux idées essentielles, la première est celle de la dénonciation non seulement du pillage colonial mais de l’utilisation de la révolte des chinois face à ce pillage pour leur extorquer des sommes fabuleuses pour des oeuvres somme toute médiocres comme le sont ces statues que s’est approprié Pierre Bergé. Parce qu’il faut bien voir que le scandale médiatique, ça permet de faire monter les prix au-delà de leur valeur esthétique réelle, et la provocation de Pierre Bergé sur le Dalaï Lama est simple artifice de marchand. La deuxième remarque de ce texte me paraît encore plus importante, les Chinois expliquent que le niveau culturel des peuples occidentaux est important dans leur développement, la fréquentation des musées participe de cela, donc il faudrait que ceux qui ont acheté des oeuvres les restituent pour que les Chinois surmontent réellement l’opprobre par une culture de masse gratuite… Décidemment ce pays nous réserve bien des surprises à la fois dans sa capacité d’ouverture et dans ses exigences…

Ah j’oubliais sur le front des pandas, n’oubliez que j’aime la Chine non seulement à cause de sa culture , de sa civilisation millénaire, mais pour trois autres raisons

1) elle a fait la Révolution et est dirigée par un parti communiste, qui somme toute me paraît tout à fait respectable (voir les travaux de l’Assemblée nationale)

2) L’antisémitisme y est une catégorie de la pensée totalement exotique, dieu que c’est reposant de ne plus avoir à se sentir juif…

3) Et puis il y a les pandas… Esthétiquement ces grosses peluches font partie de mes  goûts un peu dévoyés, « aimer le raisin glacé parce qu’il n’a plus de saveur, le camélia parce qu’il n’a pas d’odeur », les ours indifférents et dangereux parce qu’ils ressemblent à un jouet d’enfance, je m’encanaille par rapport au palais d’été… Est-ce que tout ça ne mène pas à Disney land et au hamburger ? Il n’empêche l’amour des pandas est mon rêve d’enfance chinoise et comme l’être humain est cousu d’enfance… je ne cesse de partager cette tendresse paresseuse dans laquelle un des peuples le plus travailleur du monde  se reconnaît.

Et comme je pars demain à Alger, et qu’aujourd’hui il me faut faire ma valise, mettre de l’ordre dans la maison… je vous tire ma révérence sur fond d’histoire de pandas? mais aussi le goût des civilisations, cette boulimie des autres, de tout connaître d’eux… je pars à ce rendez-vous algérien le coeur battant à l’idée de cette redécouverte… Avez vous remarqué que c’est ça qui intéresse Fidel, il ne se préoccupe plus du pouvoir, des problèmes gouvernementaux qui ont été sa vie, ce qui l’intéresse désormais c’est de pouvoir se livrer à sa passion de l’histoire, des civilisations, il a raison plus on vieillit plus il faut choisir l’essentiel… J’en suis  là aussi  décidemment j’ai toujours été d’accord avec lui…

Collecte d’empreintes des pandas géants de Wolong pour témoigner leur gratitude à la société

 

 

 

 

 

 

 

 

 
f2009030608420531328193371

Le centre de recherches et de conservation des pandas géants de Chine, dont le siège est à Wolong dans le Sichuan (sud-ouest), a été gravement touché par le terrible séisme du 12 mai 2008. Pour assurer la sécurité de ces précieux animaux, 26 pandas de Wolong ont été déplacés respectivement à Kunming, Chengdu, Fuzhou, Beijing et Wuhan. Pour exprimer sa gratitude face à l’aide reçue en provenance de divers milieux de la société envers la région sinistrée et les pandas géants, cette base de pandas géants de Wolong a récemment entamé une campagne à travers le pays, intitulée « la gratitude des pandas géants ». Dans le cadre de cette activité, on visite les villes ayant prêté main-forte dans la lutte contre le séisme de Wolong, ou ayant accueilli les pandas géants de Wolong après le séisme, dans le but de rendre visite aux pandas géants déplacés après le séisme, puis de collecter leurs empreintes qu’on apportera ensuite au musée des pandas géants de Wolong. La ville de Kunming qui a reçu trois jeunes pandas géants de la base de Wolong est la première escale de ce voyage de la gratitude.

f2009030608420727042842211
 
 
 

Source: China.org.cn

Adresse email du destinataire
 

 Chine: un centre d’élevage de pandas géants détruit par le séisme sera reconstruit
 Sichuan : 13 petits pandas nés après le séisme du 12 mai déménagent au jardin d’enfants
 Zoo de Taipei : Une paire de pandas géants séparée suite aux chaleurs de la femelle
 Les pandas de Taipei recoivent 22 000 visiteurs
 Les pandas géants seront dévoilés au public taïwanais à l’occasion du Nouvel An chinois
 Ventes aux enchères de vêtements originaux pour sauver les pandas géants
 Les deux pandas offerts à Taiwan rencontreront le public le premier jour de la Fête du Printemps
 Taipei : la folie des pandas géants continue de faire des ravages
 Les pandas offerts par la partie continentale de Chine à Taiwan s’adaptent aux bambous locaux
 Sept pandas vivent paisiblement dans le centre de Wolong
     
Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s