Mieux vaut être une vache en Europe qu’un pauvre au Burkina Faso ou le véritable contexte des droits de l’être humain à la survie

Dix ans aprèsl’Uruguay Round les subventions assurent plus des deux tiers du revenu agricole en Norvège et en Suisse, plus de la moitié au Japon, un tiers dans l’Union européenne. Pour certaines cultures comme le sucre et le riz, leur part monte jusqu’à 80% du revenu. La somme des subventions américaines, européennes et japonaises (dont les aides dissimulées, comme celle sur l’eau), sans être réllement supérieure au revenu total de l’Afrique subsaharienne en représente au moins 75%, ce qui rend presque impossible aux agriculteurs africains d’être concurrentiels sur les marchés mondiaux. La vache européenne moyenne reçoit une subvention de 2 dollars par jour (le seuil de pauvreté de la banque mondiale). Plus de la moitié des habitants du monde en développement vivent avec moins. Mieux vaut, apparement être une vache en Europe qu’un pauvre dans un pays en développement.

La crise agricole  et le sous développement

Le planteur de coton du Burkina Faso vit dans un pays dont le revenu annuel moyen est à peine supérieur à 250 dollars. Il gagne péniblement sa vie sur de petits arpents semi-arides. Il n’y a aucune irrigation et il est trop pauvre pour se payer des engrais, un tracteur, des semences de bonne qualité. Le planteur de coton californien, lui cultive une immense exploitation de plusieurs centaines d’hectares à l’aide de toute la technologie agricole moderne: tracteurs, semences de haute qualité, engrais, herbicides, insecticides. La différence la plus frappante est dans l’irrigation, et l’eau qu’il utilise à cette fin est fortement subventionnée. Il la paie à bien meilleur prix qu’il ne le ferait sur un marché concurrentiel. Mais malgré cette eau subventionnée, malgré tous les autres avantages, l’agriculteur californien ne pourrait pas être concurrentiel sur un marché mondial juste; il lui faut recevoir en plus des aides directes de l’Etat assurant la moitié de son revenu ou davantage. sans elle produire du coton aux Etats-Unis ne serait pas rentable; avec elles les Etats-Unis sont le premier exportateur mondial. Vingt cinq mille planteurs de coton américains trés riches se partagent 3 ou 4 milliards de dollars de subventions qui les incitent à produire encore plus. La hausse de l’offre provoque naturellement une baisse des prix mondiaux, subie par 10 millions d’agriculteurs au Burkina Faso et dans d’autres pays d’Afrique. Dans des marchés intégrés au niveau mondial les prix internationaux influent sur les prix intérieurs. Lorsque les prix agricoles mondiaux sont tirés vers le bas par les énormes interventions américaines et européennes, les prix agricole intérieurs baissent aussi, si bien que tous les agriculteurs sont touchés, même ceux qui n’exportent pas et vendent uniquement sur leur propre marché. ET la baisse des revenus des agriculteurs entraîne une baisse des revenus chez tous ceux qui vendent aux agriculteurs: les tailleurs et les bouchers, les boutiquiers et les coiffeurs. Tout le monde soluffre dans le pays. Ces subventions n’avaient peut-être pas pour but de faire tant de mal  àtant de gens mais c’était leur conséquence prévisible.

Extrait  de Joseph.E.Stiglitz Un autre monde contre le fanatisme du marché, Fayard,2006, p.133 et 134

Pour les uns la dure loi du marché, l’imposition des politiques du FMI et de la banque Mondiale qui démantèlent les Etats leur intedisent de s’approprier leurs ressources minières et autres, leur imposent la guerre, les destabilisations s’ils refusent de livrer ces ressources. S’ils refusent on déclanche contre eux des « séparatismes », on orchestre des campagnes de presse qui hurlent à la dictature, on crée les conditions idéologiques du droit d’ingérence, du devoir d’ingérence.

La Chine a bon dos

 sans oublier notre monstrueux cancer financier, souvenez-vous de cette image d’épinal de la révolution française, le paysan portant sur ses épaules l’aristocrate et le prêtre, imaginez le paysan du Burkina faso portant de surcroît sur son dos les monstrueuses institutions financières tous les forums de Davos, les salles où les traiders jouent avec des « produits dérivés »… et lui a une terre aride, pas d’engrais, sa sueur et sa misère… comme chez nous les ouvriers chassé de leur emploi.

Ajoutez à cela la dernière trouvaille, celle des bio-énergies…Le rapporteur spécial de l’ONU pour le Droit à l’Alimentation, le suisse Jean Ziegler, a déclaré le 13 avril 2008 en Allemagne que la production massive de biocombustibles était « un crime contre l’humanité » pour son impact sur les prix mondiaux des aliments. despaysans d’Amérique latine le 14 avril ont réclamé un moratoire sur les bio-énergies. En peu de temps, ce qui paraissait une obsession de Fidel contre ces bioénergies est apparu effectivement comme un des facteurs aggravant de la pénurie. Parce qu’il vient se surajouter à tous les autres.

Mais n’y aurait-il pas une autre manipulation de l’opinion publique destinée à faire payer le coût de la crise financière aux travailleurs des pays riches comme aux peuples misérables du tiers monde, mais surtout empêcher qu’ils s’unissent, qu’ils se rendent compte que l’on va tenter de socialiser les pertes, de leur faire payer le coût de la crise financière, les dresser les uns contre les autres.

Ainsi la mode semble être d’accuser les Chinois de tous les maux: s’il y a aujourd’hui des émeutes de la faim, c’est plus ou moins de leur faute. Ainsi  Pascal Lamy, le directeur général de l’OMC, devant l’Association des journalistes économiques et financiers (Ajef) a mis en cause l’émergence de classes moyennes en Chine et en Inde, dont la demande explose, va de pair avec l’amélioration de la qualité de leur alimentation. « Elles consomment de plus en plus de poulet et de porc, eux-mêmes transformateurs de céréales », ajoute-t-il. Décidemment les socialistes français quelle que soient leurs tendances ont ceci en commun : ils incriminent la Chine pour mieux faire les yeux doux à l’impérialisme étasunien.

Donc si on croit Lamy et quelques économistes du même tonneau la demande fortement accrue des pays émergents serait à l’origine des émeutes de la faim. CQFD, Mes amis il faut vous priver parce que si vous prétendez à vivre un peu mieux c’est la catastrophe finale.  Et l’on voit surgir y compris dans les rangs de l’extrême-gauche voir dans ceux de la LCR et ceux du PCF qui suivent désormais les errances du PS en matière internationale, les tenants de la « décroissance » pas pour eux, toujours pour ces foutus chinois.

Beaucoup d’entre vous étaient trop jeunes pour avoir connu la crise aiguë du dollar en 1971. A ce moment là le Club de Rome a attribué la hausse vertigineuse du prix des matières premières et ce qui va devenir « le choc pétrolier » à l’épuisement des ressources naturelles. Solution: la croissance zéro. Vous n’avez pas vécu ce moment étonnant où on nous invita à éteindre les lumières de nos villes. Les médias chantaient tous la même chanson. Les ressources s’épuisent et ils détournèrent l’attention du fait que les Etats-Unis actionnaient la planche à billet, jetaient une masse de dollar en particulier pour mener leur guerre du viet-nam, un dollar qui n’avait plus aucun  étalon de référence. Parftout dans le monde, la classe ouvrière, les pays du tiers monde réclamaient leur dû. C’est là que l’on nous a  expliqué que la planète s’épuisant il faut se serrer la ceinture. On nous a fait crier « Vive la crise ».

Aujourd’hui tout serait la faute du Chinois qui non content d’aller à ses moments perdus faire des misères à ce grand spiritualiste de dalaï Lama, veut manger davantage de viande. Rendez-vous compte, le Chinois qui hier consommait 1 kilo de céréales en consomme aujourd’hui 5 kilos par alimentation carnée interposée. Tout est de sa faute, rendez-vous compte bientôt il polluera autant que les Etats-unis.

Je soupçonne depuis pas mal de temps tous les récents amoureux du spiritualisme tibétain de se dire il est temps d’en finir avec ce glouton chinois, bientôt il ne restera rien pour nous. Que le Tibet sans la Chine soit invivable et ses habitants retourneront au servage et au sous développement, peu leur chaut. Il faut que le Chinois arrête de consommer pour que le monde vive. Vive le moine ascétique tendant sa sébille.

Oui mais voilà toute cette argumentation est pour les gogos que nous sommes. Si le blé a triplé depuis janvier 2006, comme le note incidemment  dans sa chronique du journal financier les Echos qui dénonce à la fois l’idée de rareté et la culpabilisation de la Chine et l’Inde : « Allez plutôt voir du côté des grands marchés du blé, du soja, du maÏs au Chicago Mercontile Exchange. les banques d’investissement y prennent de fortes positions. En l’absence d’un marché organisé pour le riz, certains fonds d’investissement en financent le stockage (accaparement). Le même raisonnement vaut pour le pétrole (ou les métaux). La hausse des prix ne s’explique qu’en faible partie par la faiblesse des investissements au cours des dernières années. la vérité est plutôt que ces investissements paraissent absolument dérioires au regard des positions prises à la hausse par des… banques sur le Nymex à New york ou sur l’International petroleum Exchange à Londre . Les marchés sont déréglés parce que l’or noir et jusqu’aux denrées agricoles sont devenues des valeurs « refuges ».

(1) les Echos, vendredi 11 et samedi 12 avril 2008. La chronique de paul Fabra: matières premières et inflation mondiale, p13

Oui vous avez bien lu et si on nous organisait la rareté, qui sont les spéculateurs ? Ni le paysan du Burkina Faso, ni le salarié français qu’il soit ouvrier ou enseignant, ni le Chinois dans son usine, ni même le paysan qui bénéficie des subventions, ce sont les banques, les multinationales financiarisées qui en ont fait des valeurs refuges…

Voilà pourquoi et pour qui des misèrables affluent

Voilà pour le contexte, l’autre volet c’est ce que décrit Mike Davis dans le pire des mondes possibles, c’est-à-dire ce passage massif du rural à l’urbain. Les agriculteurs chassés par les politiques du FMI et de la Banque mondiale viennent grossir les bidonvilles, de gigantesques connurbations où il n’y a ni emploi, ni même conditions de vie assurant un minimum vital. Selon les économistes libéraux, cet afflux confronté à l’absence d’emploi aurait du s’arrêter, il n’en est rien.

Ce contexte c’est finalement ce malien fuyant le contrôle de notre police, se jetant à l’eau et mourant littéralement de peur, parce que non contente d’asphyxier le Tiers monde, non contente de soutenir avec son armée les dictatures la France des doits de l’homme prétend pratiquer l’écrémage de l’immigration, elle prend aux pays qu’elle asphyxie le peu de gens que ces pays ont formé à grand peine et traite les autres comme un sous humanité.

Et quand le lendemain on voit cette France égoïste et stupide prétendre manifester sa haine contre un pays, un grand pays qui ne cause de tort à personne, qui tente de sortir de malédiction du sous développement on a honte d’être français. Honte de tant de colossales banalités déversées à longueur de journée dans nos médias serviles sur le « spiritualisme » tibétain, honte de cette vision métaphysique de l’émancipation humaine pour mieux masquer la revendication essentielle de toutes ces belles -âmes : continuer à exploiter, à être les sangsues, prôner le statu quo sous couvert de freiner la croissance pour la Chine.

Dans le fond que représente pour cette bande de crétins fascisants le Tibet de leur rêve: ramener la question sociale, celle qui pousse des milliards d’êtres humains de la planète dans des émeutes de la faim à un processus intérieur et une libération par voie de restriction mentale. Il n’y a pas de réalisation humaine plus économique que celle-là, elle promeut l’homme inculte, celui pour qui la vie devient le mystère de l’éternelle réincarnation pour mieux évacuer la choquante question de l’exploitation, de la survie de l’humanité. Une fois de plus confronté à sa crise, le capital a besoin des « mystères », de l’obscurantisme, des boucs émissaires. Il retrouve la race sous couvert de défense d’une culture millénaire.

Voilà le fond de ce que nous avons accompli ce jour où la flamme olympique passait à Paris, voilà l’image que nous avons donnée,  sous la direction d’un histrion qui menait le bal du haut de Notre dame de paris, tandis que dans la rue des cinglés déguisés en tibétains d’opérette brâmaient de douleur, ce Goebbels qui donne le la à nos médias, à la pire entreprise de décervelage qui se puisse imaginer pratique la politique selon le modèle de la réclame commerciale, et c’est le veau d’or, celui des grands patrons de presse, des annonceurs qui mène le bal de l’exploitation planètaire et de la recherche de l’émancipation métaphysique, des droits de l’homme, de ceux de la race supérieure qui seule à le droit en toute impunité de piller, de violer, de porter la misère et la haine. ce jour là Paris a été livré aux cavaliers de l’Apocalypse de l’impérialisme.

Pendant ce temps la majorité de l’humanité crie qu’elle a faim et elle nous juge pour ce que nous sommes des porcs donneurs de leçons, ignorants et stupides. Tant que nous n’aurons pas retrouvé la conscience de l’exploitation planétaire, tant que nous n’aurons pas choisi notre camp, tant que nous comprendrons pas que nos balles doivent être pour nos propres généraux et que nous devons nous unir et non nous laisser diviser par de la propagande, nous serons jugés comme les complices.

Danielle Bleitrach

 

17 commentaires

  1. « un grand pays qui ne cause de tort à personne »…
    Cinq ans de prison pour un homme ayant écrit « on veut les droits de l’Homme, pas les J.O. », tout récemment. Juste un exemple de la persécution dont sont victimes les militants chinois en faveur de la démocratie.
    Votre complaisance envers le régime chinois est surprenante.

  2. je vous propose avant de décider si ce blog est complaisant ou non de lire l’ensemble du dossier que nous avons consacré à la Chine, c’est assez impressionnant et je crois sérieux, argumenté et on peut regretter que notre problématique n’ait jamais droit de cité dans les médias.

    Elle consiste à tout contextualiser ce que ne font jamais nos médias serviles et incultes qui lancent des campagnes de haine digne d’Orwell.

    Danielle Bleitrach

  3. Quel que soit le reste de votre dossier, je maintiens que la phrase « un grand pays qui ne cause de tort à personne » fait peu de cas des militants chinois des droits de l’Homme persécutés.
    Une réponse sur ce point ?
    Cordialement

  4. Pour faire court, très court, donc caricatural, je pense qu’il s’agit d’une affaire intérieure à la Chine. Que celui dont vous parlez qui a ma connaissance a pris trois ans est à la fois le correspondant de Reporters sans frontières et du dalaï lama, c’est-à-dire (voir texte sur la NED) des stipendiés de tentatives séparatistes comparables à celle qui ont été menées par la CIA et des gens comme Soros, sur l’ex-URSS, sur la Yougoslavie, c’est un dynamitage très dangereux du droit international. Je trouve même que vu le droit chinois, l’homme en question parce qu’il a plaidé coupable en gros d’allégeance à une puissance extérieure (on a tu é Mata hai pour moins que ça) a reçu une peine relativement légère et qui prouve une évolution de la Chine qu’il faut encourager.
    le droit de l’hommisme occidental ici comme dans bien d’autres cas n’est qu’une manière de justifier hypocritement et idéologiquement les menées de pillage…

    La Chine sort du sous développement par le seul travail de ses habitants, sans exploiter personne, sans porter partout le pillage, les meurtres qui ont accompagné le développement occidental. Donc nous n’avons qu’à la boucler, nos états de service ne nous donnent pas le droit de juger le reste de l’humanité.

    mais je vous le répète lisez les textes, tous les travaux universitaires en particulier sur notre blog et peut-être sortirez vous de cette problématique à notre Goebbels Robert ménard, à ce tout à l’ego de BHL, qui produit les crétins de l’Arche de Zoe sans parler des interventions de l’armée française en afrique, en afghanistan, et qui nous vaut le mépris aujourd’hui de la majorité de l’humanité. Mettez un peu le nez dehors et vous serez effrayés de l’image que vous offrez.
    Danielle Bleitrach

  5. @ Olivier B.
    ..le Viet-Nam,l’Afghanistan,l’Irak,Cuba,Allende…j’en passe et non des moindres, ce sont les Chinois peut-être ?

  6. @ n-o : si vous me prenez pour un atlantiste, vous vous fourrez le doigt dans l’œil.
    Mais les turpitudes américaines ne justifient en rien la persécution des militants des droits de l’Homme en Chine.
    Je trouve enfin l’expression « droit de l’hommisme occidental » détestable. Un homme qu’on persécute pour ses idées doit être défendu partout. Je suis en faveur de l’universalisme des droits de l’Homme, au nom de l’humanisme. Un Chinois souffre-t-il moins lorsqu’on le torture qu’un occidental ? Le sang est rouge partout dans le monde.

  7. Arrêtez votre pathos, ce que vous écrivez avec bonne foi, c’est ce qu’on lit tous les jours dans la presse, mais ce que vous pourriez lire dans ce blog vous ne le trouvez nulle part ailleurs, alors soyez aussi démocrate que ce que vous le prétendez, arrêtez de nous inonder des stéréotypes stupides sur le chinois si malheureux. Quant à l’universalité des droits del’homme je vous conseille de lire le livre que Ivy wallenstein vient de consacrer à ce thèle ou même l’article d’Alain Gresh dans le Monde diplomatique de ce mois-ci. Votre universalisme n’est que celui de l’Europe et du droit du plus fort. La preuve vous manifestez pour les tibétains dont vous ignorez en fait tout, contre les Chinois dont vous ignorez également tout mais vous ne faites rien contre l’horreur de ce qui se passe en Irak ou en palestine, vous êtes bourré de propagande.
    Amlors lisez une opinion contradictoire celle de ce blog, des gens ont pris le temps d’écrire, de réflechir, de se documenter, ayez la politesse de les lire avant de nous répéter la Xe version de ce que disent les médias.
    Voici pour terminer l’opinion d’un étudiant chinois

    Sur le Blog de Melenchon…opinion parmis tant d’autres de chinois vivant en france !!!

    yang dit:

    10 avril 2008

    je suis vraiement surpris par l’ignorance, l’arrogance des francais ! il n’y a que dans une religion que l’on peut affirmer une “verite” aussi sure …

    il est trop de dire que c’est de la propagande chinoise ! Et en France, ce n’est pas de la propagande ? Si en Chine la liberte d’expression manque, en France on peut s’exprimer librement et dans ce cas c’est encore plus grave et sans excuse.

    Ces gens ont peut-etre oublier que nos dirigeants avaient affirme l’appartenance de Kosovo a la Serbie, ou en est on aujourd’hui ? Si le gouvernement francais ne veut pas donner l’automonie complete a la Corse, il sais tres bien que la demande d’une soit disant automonie est simplement l’anti-chambre de l’independance. On peut humilier la Serbie, mais surement pas la Chine aujourd’hui !

    Beber a dit qu’il faut proteger les faibles, je pense qu’il est soit tres stupide soit tres malveillant ! Qui protege les minorites serbe au Kosovo ? On ne peut pas dire qu’ils sont tres forts, non ?

    D’ailleurs je commence a comprendre pourquoi l’Allemagne Nazi arrive a mobiliser tellement d’allemands contre les juifs …. Quand je vois la violence physique, verbale contre les Chinois, je me dis que Hitler n’est peut-etre pas completement mort, vous n’avez pas peur vous en voyant ce deferlant de violance soudain ?

    La France ne sort pas grandie de cette affaire. Plus on monte haut, plus de mal ca va faire quand on tombe !

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585

  8. D’ailleurs regardez comme vous êtes manipulés, vous ne vous intéressez qu’à ce que les médiasz grossissent de leur effet loupe, il y a cet article sur la faim dans le monde, avec cette idée qu’il vaut mieux être une vache en Europe qu’un être humain au Burkina faso, tout le site regorge d’informations sur les grèves en Egypte, sur la famine qui déferle et vous obsessionnellement vous nous répétez que les Chinois ont de méchants gouvernants…
    reflechissez on est en train de vous manipuler pour le choc de civilisation… Ou vous n’avez pas une once de cervelle et vous croyez que vos gesticulations vont influencer en quoi que ce soit les chinois, ou vous êtes comme le sieur menard un salapord qui sur ordre des Etats-Unis veut porter le bordel chez un concurrent.

    Danielle bleitrach

  9. « “un grand pays qui ne cause de tort à personne”…
    Cinq ans de prison pour un homme ayant écrit “on veut les droits de l’Homme, pas les J.O.”, tout récemment. Juste un exemple de la persécution dont sont victimes les militants chinois en faveur de la
    démocratie. »

    Cette affirmation pose plusieurs problème :
    le militant en question a t il été condamné parce qu’il dit qu’il veut « les droit de l’homme t pas les JO »? j’en doute… donc on nous balance un gros truc bien dégoulinant de bon sentiment et on nous demande de réagir… Le problème c’est que c’est sans fin… moi je regrette la complaisance envers la France alors qu’une chinoise est morte pour avoir voulu seulement vivre en France tout récemment… Mais la France se résume t elle à ce drame comme la Chine se résume t-elle à cette condamnation?
    Deuxième problème : je ne peux décidément pas mettre sur le même plan un pays qui passe son temps à envahir et à faire la guerre aux autres états et un pays comme la Chine. Qu’elle que soit la situation intérieure en Chine et la situation des droits de l’homme ce fait n’est pas secondaire.
    le sang est rouge partout et les turpitude américaine ne doivent pas faire taire sur la Chine? Certes. Mais justement on n’entend pas grand chose sur les Etats Unis… et même doit on laisser l’impérialisme décider là où les droits de l’homme sont importants…
    Enfin mon opinion est que la situation des droits de l’homme s’améliore en Chine : que ce soit les droits sociaux, mais aussi l’ouverture d’un débat sur la peine de mort, l’émergence d’une certaine société civile, la volonté de lutter contre certaines inégalités…

  10. @ Caïus : je suis très virulent sur les Etats-Unis, tout comme vous. Simplement, peut-on parler de la Chine sans se référer aux Américains ? Je récuse ce choix : être pro-américain ou pro-chinois ! Ni l’un, ni l’autre, camarade !

    @ Danielle : « il y a cet article sur la faim dans le monde, avec cette idée qu’il vaut mieux être une vache en Europe qu’un être humain au Burkina faso, tout le site regorge d’informations sur les grèves en Egypte, sur la famine qui déferle et vous obsessionnellement vous nous répétez que les Chinois ont de méchants gouvernants… » L’explication est simple : j’ai été interpellé sur mon blog par un commentaire me traitant de naïf à propos de l’affaire chinoise, et j’ai donc lu et répondu, en conséquence, sur ce qui avait trait à ce sujet dans votre article.

  11. oui je suis allée voir votre blog et j’ai mieux compris votre intervention, je vous ai d’ailleurs laissé un message sur un autre article que je viens de placer et que je trouve certes cynique mais assez réaliste.

    Je connais votre blog où l’on trouve souvent des informations et qui est d’une bonne tenue dans la discussion. J’espère que vous aurez l’occasion de lire d’autres informations sur le sujet dans ce blog où nous avons accumulé beaucoup d’articles qu’il est difficile de résumer.

    Amicalement… camarade

    danielle bleitrach

  12. @Olivier B.

    Vous devriez lire cet article du Monde Diplomatique :

    http://www.monde-diplomatique.fr/2008/02/JULLIEN/15588

    et peut-être écouter une conférence de Maurice Godelier (site de la Cité des Sciences) ou encore lire Philippe Descola, Par-delà nature et culture, NRF, 2005.

    Ces questions anthropologiques sont absolument fondamentales et très bien résumées par François Jullien (grand sinologue s’il en est). Hurler aux Droits de l’Homme comme on le fait ici à tous propos, mais quand même très sélectifs, non seulement n’a pas grand sens pour ceux qui hurlent (quelques clichés débiles, tout au plus), mais pas davantage pour ceux d’une autre civilisation, pour ceux qui ont une conception radicalement autre des choses que la nôtre.

    En tous cas, ces lectures (dans la bonne tradition du pays des Droits de l’Homme, en voie de perdition) nous permettent de réfléchir un peu plus subtilement et devraient nous éviter de nous comporter comme des boeufs… Ce n’est vraiment pas la peine de nous aligner sur ces barbares des Etats-Unis (déjà Friedrich Nietzsche le signale).

  13. cher ami je vois que le ni-ni a encore frappé…
    Et moi je ne peux me satisfaire de la position « ni pro chinois ni pro américain » car cette position occulte simplement la réalité et la domination américaine…
    On ne peut renvoyer dos à dos un pays du tiers monde, certes puissant, qui essaie de résoudre les immenses problèmes qui se posent à sa population et le pays dominants du système impérialiste qui passe son temps à subvertir ou envahir les autres états.

    Je ne suis pas non plus d’accord pour décider qu’un militant qui se déclare contre son gouvernement et est condamné à 3 ans de prison soit plus important qu’un affamé tiré comme un lapin par une police au service des puissant.
    C’est pourquoi je ne suis pas d’accord pour dire que les morts de la place Tien a men (ou des alentours plutôt) sont plus importants que les Vénézuéliens qui se révoltaient au même moment contre la misère et massacré par centaines par le gouvernement social démocrates au pouvoir en 1989…
    Le problème c’est que nous nous croyons libre et nous ne sommes que les jouets du vaste système mulltimédiatiques qui décide quand et comment nous allons exprimés nos émotions.

  14. Et donc mieux vaut être une vache en Europe qu’un pauvre au Burkina Faso CQFD

  15. Un article de Jean Ziegler :

    http://w41k.info/?read=16155

  16. Quelques élucubrations un peu naïves..

    On a l’impression d’assister en direct (bien que ce soit un processus progressif) à un renversement majeur:
    Une hégémonie (celle de l’occident) va disparaître, au profit d’une autre (celle des pays asiatiques).
    Et moi, je trouve ça tout à fait fascinant. (ni pour, ni contre, puisqu’on n’a aucun moyen d’intervenir).

    Et on dirait que la crainte de ce changement explique toute la philosophie actuelle des élites financières et politiques du monde occidental: « Dépéchons-nous d’engranger un maximum de fric, tant qu’on peut encore, après il sera trop tard !!! »

    D’abord, piquer l’argent qui dort scandaleusement dans les poches des pauvres (contrairement à ce qu’on croit, il y a plein d’argent chez les pauvres…Ils sont tellement nombreux…)
    Pour ça: déremboursements en tous genres, hausses des prix, délocalisations, casse de l’école publique,démembrement des services publics, etc..

    Ensuite installer la guerre; durablement; partout où c’est possible (Irak, bientôt Iran, Afghanistan, Palestine, Amérique du sud, Pakistan, sans oublier l’Afrique.) Cela permettra « le moment venu », d’être « sur place », au plus proche des zones sensibles, celles par où transiteront les marchandises essentielles comme le pétrole, l’uranium, le gaz et les minerais divers.

    Accessoirement confisquer les moyens de nutrition mondiaux par le dépôt de brevets type OGM Monsanto.

    Cela commence à ressembler au « Pire des mondes possibles », non?

    Mais, bon…on est encore pas si mal que ça, en Europe, si on se compare…Pour combien de temps encore?

  17. Ce n’est pas si naif que ça… Mais il me semble important de nuancer cela par l’analyse très pertinente de Samir Amin sur ce blog aujourd’hui.
    Danielle Bleitrach


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s