Avec l’uranium, les US, pays notoirement tueur ont augmenté leur puissance meurtrière, par Ernesto Carmona

Changement de Société remercie Maurice Lecomte, qui a proposé et traduit cet article.

Ernesto Carmona est un journaliste et écrivain chilien.

source : Cubadebate, 15 novembre 2011


« Pour protéger les civils », le président Obama a [possiblement] répandu des quantités inconnues d’Uranium appauvri létal dans des zones densément peuplées de la Libye, selon le récit du périodique journalistique d’histoire N ° 25 censuré par les grands médias des EU, selon le rapport annuel 2012 de « Project Censured« .

La guerre non déclarée d’Obama, et non autorisée par le Congrès, pourrait configurer le crime de dissémination sur la population libyenne des poussières toxiques d’oxydes [d’uranium] que détachent les revêtements d’uranium appauvri des projectiles d’artillerie lourde.


Cette préoccupation a été manifestée par des groupes comme la Coalition Internationale pour l’Interdiction des Armes à Uranium appauvri, qui surveille son usage militaire comme coquille des munitions antichar et des projectiles pénétrants capables de traverser de gros murs souterrains.

Jusqu’à la fin du mois de mars 2011, les EU n’ont pas introduit en Libye leurs avions A-10 Thunderbolts, probablement parce que ces appareils sub-soniques et lourdement blindés sont vulnérables aux missiles antiaériens tirés depuis l’épaule que les forces libyennes possédaient abondamment. Cependant, dès que les bombardements systématiques ont amélioré le contrôle aérien de l’OTAN, il est probable que ces avions spécialisés en attaques terrestres ont été ajoutés aux forces attaquantes.

L’A-10 a un canon automatique particulièrement important qui tire avec des calibres aussi inhabituellement importants de 30 millimètres. Les projectiles chargés sont souvent à uranium appauvri.

Les avions À – 10 ont été très employés dans le conflit balkanique. Les nouvelles autorités du Kosovo ont été consternées quand elles ont réalisé que dans son territoire, avaient été répandues environ 11 tonnes d’uranium appauvri provenant du revêtement des projectiles ayant laissé dans leurs sillages de dangereuses poussières radioactives.

Les jets de fabrication britannique Harrier, utilisés par les forces aéro-navales anglaises et aussi par des pilotes de la marine des EU, sont souvent équipés de canons créés pour des projectiles de 20 mm avec coquilles d’uranium appauvri.

Les militaires des EU sont friands des coquilles de projectiles fabriqués avec les restes issus de la fission de l’uranium 235, parce que cet « uranium appauvri » est un matériau extrêmement lourd qui, allié à d’autres matériaux donne un produit extraordinairement dur. Grâce au poids atomique de sa masse, les projectiles en « uranium appauvri » peuvent pénétrer même les blindages les plus durs et denses.

La haute température provoquée par la collision du projectile fait éclater l’uranium dans l’incendie, en une explosion hautement toxique et génératrice d’une chaleur extrême, causant un enfer à l’intérieur de l’enceinte ou du véhicule ciblé, dont les membres de l’équipage sont incinérés. Le problème est que, en plus d’être hautement toxique, l’oxyde d’uranium résultant de telles explosions est aussi un émetteur de particules alfa microscopiques qui inhalées ou ingérées par des êtres humains sont extrêmement carcinogènes et mutagènes.

Dave Lindorff dit, le 23 mars 2011 -dans www.ThisCantBeHappening.net (« Cela Peut Arriver ») : l’intervention des forces de l’OTAN empoisonne-t-elle la Libye avec uranium appauvri pour « protéger » les civils ? L’uranium appauvri inclus a rendu malades les soldats des EU qui l’ont manipulé durant les dernières guerres, comme celles du Koweit, du Kosovo, d’Iraq et d’Afghanistan, et aussi provoqué des malformations génétiques terribles chez les descendants de beaucoup de militaires américains.

Une ironie tragique

Les projections de poussières d’uranium pourraient aussi avoir affecté les « rebelles » appuyés par l’OTAN. Les images prises dans les premières heures de l’assaut dirigé par les EU contre les forces du colonel Mouammar Kadhafi, ont montré des civils et des rebelles libyens triomphants en fête autour des monuments ardents et fumants de ce qui avait été tanks ou véhicules blindés de transport des personnels de l’armée libyenne détruits par l’artillerie aérienne américaine britannique et franco-britannique.

Ces personnes que les images montrent si joyeuses devant le résultat des explosions des bombes franco-británico-états-uniennes, pourraient bien avoir inhalé des quantités inconnues de poussières mortelles provenant des armes à uranium préférées par les forces militaires occidentales dans la guerre antichars.

Ce serait une ironie tragique pour les rebelles de la Libye, si l’aide militaire qu’ils ont demandée aux EU et aux autres pays de l’OTAN, finissait par les contaminer avec la même poussière d’uranium appauvri qui a changé le destin de beaucoup de gens des peuples du Koweit, de l’Iraq, de l’Afghanistan et du Kosovo.

Les villes d’Irak où ces armes ont été largement utilisées par les UE, par exemple Bassorah, Samara, Bagdad, Mossoul -et surtout Falloujah qui a été pratiquement rasée dans un assaut de la marine en Novembre 2004- montrent aujourd’hui de nombreux cas de défauts et malformations de naissance [action sur le fœtus], et des taux anormalement élevés de leucémies, que les experts médicaux identifient comme emblématiques des effets du rayonnement des particules d’uranium.

Une étude supervisée par l’Université du Michigan, publiée en Décembre 2010 a montré que sur 547 naissances à l’hôpital général de Falloujah, 15% des bébés avaient des malformations de naissance, un taux plus de cinq fois plus élevé que la moyenne générale de 2 à 3%. L’étude a été réalisée en mai 2010, six ans après l’assaut américain sur cette ville avant de 300 000 habitants, où les EU ont utilisé ces armes, comme cela a été largement rapporté.

  • La première fois que ceci a fait l’objet d’une publication se situe en novembre 2004, en castillan – originellement dans Argenpress.info – permettant de connaître l’usage de l’uranium appauvri en Irak et en Afghanistan, dont les effets au sein de la population civile et dans les propres troupes américaines d’occupation ont été révélés pour la première fois dans « Project Censured« .
  • Cette note ; (« Les États-Unis savent tuer, mais ils tuent mieux avec les bombes à uranium : La guerre de l’uranium, la guerre ignorée »),
  • Et aussi le rapport original en anglais publié en 2004, par le site Web du Project Censured : http://www.projectcensored.org/top-stories/articles/4-high-uranium-levels-found-in-troops-and-civilians/

Sources.

« Intervention Toxique ? : Les forces de L’OTAN empoisonnent-elles la Libye avec l’Uranium Appauvri pour « Protéger les Civils ? » ». Dave Lindorff ; « Ceci Ne Peut Pas Arriver », le 23 mars 2011. http://www.thiscantbehappening.net/node/530

« Project Censured » ;

http://www.mediafreedominternational.org/2011/04/12/are-us-forces-using-depleted-uranium-in-libya/

Conseiller d’Université : James Tracy, Florida Atlantic University

Chercheur Etudiant : Terry Nathasha Ulett, Florida Atlantic University

▲▲▲▲

▼▼▼▼

En français,

Ne manquez pas de lire un des rares documents sur la question. C’est du même auteur que celui de l’article. Depuis Hiroshima et Nagasaki, voici une estimation du soupoudrage radioactif effectué ;

« […] Le professeur Katsuma Yagasaki, scientifique de l’université de Ryukyus, Okinawa, a calculé que les 800 tonnes de DU disséminées en Afghanistan sont l’équivalent radioactif de 83 000 bombes de Nagasaki. La quantité de DU utilisée en Iraq équivaut à 250 000 bombes de Nagasaki.  […]»

DU = Uranium appauvri [because depleted !], mais il y a aussi la présence de ;

NDU = Uranium non appauvri !

En toute innocence ! Cela va sans dire !

Et en Libye, combien ?

About these ads

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 139 autres abonnés